Auto-entrepreneurs, ce qui change en 2018

8 Jan

Auto-entrepreneurs, ce qui change en 2018

 Les grands changements pour les auto-entrepreneurs en 2018

 

Exonération de la CFE

Les auto-entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 5 000€ seront exonérés de CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).

La 1ère année (seulement) d’installation les auto-entrepreneurs sont exonérés de CFE. Pour ce faire il faut remplir un formulaire avant le 31 décembre. Ici

Suppression du RSI

La suppression du RSI se fera progressivement sur 2 ans. La protection sociale des indépendants sera assurée par le Régime Général, mais le calendrier du glissement d’une caisse à l’autre n’est pas encore connu. D’ici là, les interlocuteurs des chefs d’entreprise restent les mêmes.

Changements concernant le Chiffre d’Affaires

Doublement des plafonds de Chiffre d’Affaires

Pour les prestations de  services le plafond passe de 33 200€ à 70 000€, pour les prestations commerciales le plafond passe de 82 800€ à 170 000€.

Le chiffre d’Affaires sera apprécié sur 2 ans.

Déclaration de chiffre d’Affaires en ligne.

Dans le courant du 1er trimestre 2018 une application permettra de déclarer ses revenus et payer ses cotisations sur smartphone ou tablette. La déclaration de CA en ligne est obligatoire à partir de 20 700€ pour les activités commerciales et 8 275€ pour les prestations de service.

Assujettissement TVA

Depuis le 1er janvier 2018 la loi de finances déconnecte le régime de la franchise en base de TVA et le régime fiscal de la micro-entreprise. Par contre les seuils demeurent inchangés. Concrètement cela signifie qu’un auto-entrepreneur peut opter pour l’assujettissement à la TVA quelque soit son CA, par contre les bénéfices de sa micro-entreprise seront imposés suivant le régime du réel simplifié.

Cotisations

Baisse des cotisations

Du fait de la réforme de la CSG, les taux de cotisation devraient légèrement baisser en 2018. Il en sera de même pour les taux de l’ACCRE. Ils ne sont pas encore connus à ce jour.

Pas de cotisation la 1ère année à partir de 2019

Cette mesure concernera tous les créateurs et repreneurs d’entreprise à partir de 2019. Ils-elles seront exonéré-e-s de toutes leurs cotisations sociales pour leur 1ère année d’activité, tans que les revenus ne dépasseront pas 30 000€, et elles seront dégressives jusqu’à 40 000€. Cette mesure sera étendue pendant 3 ans de manière dégressive pour les auto-entrepreneurs.

 

Pas de logiciel de facturation obligatoire

L’utilisation d’un logiciel de facturation certifié ne concerne pas les auto-entrepreneurs. Il est donc possible de continuer à utiliser des tableurs ou toute autre logiciel. Mais pour gérer au mieux son  activité il existe des logiciels de devis-facture d’une simplicité déconcertante…

Dans les tuyaux : l’extension de l’assurance chômage pour tous les travailleurs indépendants

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *